Le bassin versant de l’Aulne peut connaître des épisodes de sécheresse marqués en période estivale.

Compte tenu de l‘importance significative de l’Aulne dans la production d’eau potable dans le département et notamment lors des périodes d’affluence touristique, un soutien d’étiage a été mis en place par le Conseil général du Finistère au début des années 2000.

Depuis 2013 et à la suite du Département, l’EPAGA gère le soutien d’étiage sur le bassin versant de l’Aulne. Cette mission consiste à demander à EDF de réaliser des lâchers d’eau depuis la retenue St-Michel à Brennilis, afin de faire augmenter les débits à l’aval, notamment sur l’Aulne canalisée. Cette retenue représente un volume de 13 millions de m3 d’eau, dont 10 sont mobilisables pour le soutien d’étiage en été.

L’alimentation en eau potable

Les usines d’eau potables sur l’Aulne sécurisées par ce soutien d’étiage sont celles :

– du syndicat du Stanger avec une capacité de pompage de 8 000 m3/j ;

– du syndicat du Poher avec une capacité de 2 000 m3/j ;

– de Châteauneuf-du-Faou avec une capacité de 4 400 m3/j ;

– du Syndicat Mixte de l’Aulne avec une capacité de 28 000 m3/j ;

Le soutien d’étiage sur l’Aulne (source: EPAGA)

L’Aulne a donc une importance stratégique en matière de ressource en eau au niveau du département du Finistère. En effet, cette capacité totale de pompage de 42 400 m3/j permet non seulement d’alimenter les usagers du territoire mais aussi de sécuriser les secteurs Ouest Cornouaille et Odet-Fouesnant en eau potable en période estivale.

La surveillance hydrologique de l’EPAGA

La procédure de soutien d’étiage (source: EPAGA)

La mission de l’EPAGA consiste à surveiller quotidiennement l’évolution de la situation hydrologique afin d’ajuster les débits des lâchers d’eau réalisés. Cela permet à l’ensemble des usages domestiques, touristiques et économiques de perdurer au regard de cette ressource apportée par l’Aulne.

Pour cela, la structure met en œuvre une ingénierie alliant la surveillance des débits dans l’Aulne et dans l’Hyères, des données météorologiques, des hauteurs des nappes phréatiques et du stock disponible dans la retenue St-Michel.

La valeur cible de 2,15 m3/s est fixée pour le débit seuil mesuré sur l’Aulne à Pont-Pol-Ty-Glaz à Châteuneuf-du-Faou. Cette valeur est le débit moyen journalier à maintenir afin d’assurer la bonne santé des milieux et le maintien des usages en amont et en aval. Si le débit est inférieur à cette valeur, l’EPAGA réalise une demande de lâcher d’eau à EDF.

“Depuis 2003, ces lâchers sont réalisés en moyenne 62 jours par an, ceci représentant un volume moyen annuel lâché de 4,2 millions de m3 “

L’évolution des lâchers d’eau depuis 2003

 

 

Evolution des lâchers d’eau de la réserve Saint Michel entre 2003 et 2020 (source : EPAGA)