Entretenir les jeunes haies

Les 3 premières années : limiter la concurrence des plantes herbacées

 

Les 3 premières années de la haie, les jeunes plants sont concurrencés par des graminées qui peuvent alors les étouffer. Il est considéré qu’au bout de 3 ans, les plants ont atteint une taille suffisante pour ne plus être concurrencés.

Pour maîtriser la concurrence, un débroussaillage doit être effectué une à deux fois par an :

  • Suppression de la végétation herbacée autour et entre les plants, à la faucille ou débroussailleuse.
  • Broyage de la végétation herbacée sur les flancs du talus à la faucille, débroussailleuse ou épareuse.

Période d’intervention: du 15 juillet au 28 février, le début du mois de septembre est la période de fauche idéale pour préserver la biodiversité.

De la 5ème à la 15ème année : la taille de formation

 

Il s’agit dès lors d’une taille précise, adaptée au cas par cas, pour former une croissance verticale homogène des arbres d’avenir de la haie.

  • Sélection et dégagement des arbres d’avenir: ce sont les arbres avec le meilleur potentiel à long terme. Les sujets autour sont éclaircis pour faciliter leur développement .
  • Suppression des branches les plus basses pour rehausser le houppier (ensemble des branches de l’arbre).
  • Suppression des fourches et multiples têtes, des branches fortes trop développées par rapport à l’ensemble de l’arbre, des branches malades ou gênantes…

Les coupes sont faites au sécateur ou à la scie d’élagage.

Période d’intervention : du 1er novembre au 15 mars. Il est fortement déconseillé de réaliser des coupes sur ses haies du 15 mars au 31 juillet, période de reproduction et de nidification des oiseaux.

Entretenir les futaies de hauts-jets

Une futaie est une haie constituée uniquement de hauts-jets. En Bretagne, les essences les plus courantes sont le chêne, le hêtre, le châtaignier, le frêne, l’érable…

Coupe nette d’une branche, permettant la cicatrisation de l’arbre (source: EPAGA).

 

L’élagage, tous les 15 ans :

L’élagage consiste à supprimer les branches basses de l’arbre pour remonter le houppier. Cela permet de dégager l’espace de culture ou la prairie à proximité de la haie et d’obtenir un fût (tronc de l’arbre) de qualité pour produire du bois d’œuvre.

La coupe doit se faire à la tronçonneuse en biais au ras du bourrelet ou “ride d’écorce” de la branche. Ce bourrelet contient les cellules qui permettront la cicatrisation de la branche.

 

L’émondage

L’émondage désigne la suppression des gourmands et des rejets de faible diamètre qui se développent sur la partie inférieure du tronc à partir des bourgeons dormants.

 

La récolte du bois

La coupe et la récolte du bois se fait sur les hauts-jets arrivant à maturité : 40 à 60 cm de diamètre du tronc selon les essences.

Les récoltes doivent être suffisamment espacées dans le temps pour maintenir différentes classes d’âge dans la haie. Une coupe à blanc est souvent fatale pour la haie !
Les arbres doivent être remplacés pour renouveler la haie : on peut même anticiper la coupe en plantant des jeunes arbres avant la récolte des hauts-jets.

L’ajout d’arbres de bourrage qui seront gérés en taillis permet de transformer la futaie en haie mixte, plus facile à gérer et plus productive.

Entretenir les taillis

Les taillis sont des haies constituées d’arbres conduits en cépées. Une cépée est un arbre ou un arbuste à tronc multiples. Les essences les plus courantes sont: le noisetier, le saule, l’aulne, le prunelier…

 

Le recépage, tous les 15 ans :

Le recépage consiste à couper à la tronçonneuse toutes les tiges à ras de la souche. L’objectif est de les rajeunir et produire du bois de chauffage. Les repousses, très vigoureuses, vont rapidement reconstituer la cépée en quelques années et vont s’accompagner du développement de nouvelles racines.

Recepage d'un arbre en taillis (source: EPAGA)